Soutiens à la production laitière en Montagne : l’état de désengage, pas la profession !

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Compte tenu de leurs spécificités, la production et la collecte de lait étaient soutenues par un programme économique au sein de France Agri Mer. Ce programme allouaient notamment une aide financière à l’achat de tanks et de citernes de stockage.

Aussi subitement qu’entièrement, l’Etat se désengage aujourd’hui de ces soutiens.

Au moment d’un arrêt potentiellement dangereux pour la montagne, celui des quotas laitiers, c’est un nouveau coup de poignards qui vient d’être assené à l’Economie des territoires concernés. L’interprofession nationale laitière (Cniel) vient d’écrire au Premier Ministre afin de trouver une solution pragmatique en inscrivant le soutien à la compétitivité de la filière laitière de montagne dans les nouveaux programmes France Agri Mer.

L’interprofession régionale (CRIEL Auvergne-Limousin) a engagé la même démarche auprès de la Préfecture et de la Région.

Nous soutenons la demande portée par le CNIEL et le CRIEL-AL.

La filière laitière de montagne doit pouvoir compter sur l’engagement des pouvoirs publics pour compenser son différentiel de compétitivité dû aux handicaps naturels.

FRSEA Massif Central

événements

Bienvenue en Creuse

Toutes les émissions dans la médiathèque